4 différences principales entre un e-mailing et une affiche print

1.L’e-mailing recherche systématiquement à engager la cible.

C’est aussi vrai pour une affiche print mais cette dernière peut avoir pour seul objectif de renforcer la notoriété d’une marque (objectif affectif). L’e-mailing lui doit toujours comporter un objectif d’ordre cognitif, qui se traduit d’ailleurs par la présence de  zones d’action. Et ce même s’il est question d’une newsletter ; elle doit comporter une ou des zones d’actions. Pourquoi ? Tout simplement car la notion de clics dans un message est pris en compte par les webmails pour déterminer votre réputation. En d’autres termes si vos messages sont peu cliqués, à terme votre délivrabilité peut être impactée. Souvenez-vous : l’e-mailing n’est pas un support d’information mais  un « pont » vers l’information.

2.Des contraintes d’ordre technique

Dans notre précédent article nous vous faisions part des 5 erreurs à ne pas commettre en email marketing. Parmi lesquelles le « tout en images ». Si l’on suit scrupuleusement les bonnes pratiques et afin d’assurer la lisibilité de votre message sur toutes les webmails et clients de messageries, il est préférable de ne pas superposer votre texte aux images (sinon ce texte fera partie intégrante de  l’image). D’autre part, il est pertinent de garantir une lisibilité « minimum » de votre message : en supprimant toutes les images que reste-t-il de visible pour l’internaute ? (réponse : le texte principale ou argument principal de votre message)

Autre élément à souligner, il est préférable d’utiliser des polices système (Arial, Verdana, …). En effet, les autres polices ne sont pas lisibles sur toutes les webmails.

3. L’e-mailing ou la communication personnalisée

Assez peu exploitée la personnalisation est sans doute la plus intéressante des opportunités de l’e-mailing. Elle permet de créer une véritable relation de proximité entre marque et consommateurs pour valoriser davantage la marque, générer du trafic mais également vendre. Il est possible d’aller encore plus loin avec le trigger e-mailing (une campagne qui se déclenche suite à une action un évènement ou un comportement) l’illustration parfaite et l’email que l’on reçoit le jour de son anniversaire. On entre alors dans le marketing one-to-one, loin de la communication de masse des affiches print par exemple.

4. La capacité à mesurer ses performances de façon précise

La grande force des actions e-marketing,  l’e-mail marketing en particulier, est la capacité à mesurer les performances de ses opérations. De nombreux indicateurs sont à disposition des marketeurs pour déterminer l’efficacité de leurs campagnes : taux d’ouverture, taux de réactivité, taux de clics, taux de conversion et ainsi rectifier le tir si nécessaire.  Là où il est difficile voire impossible de mesurer combien de personnes ont été soumises à un message publicitaire traditionnel et de mesurer les effets de cette communication (ventes) avec précisions l’e-mailing permet de calculer avec précision le ROI de ses opérations.

E-mailing et affiche print ne sont pas antinomiques. D’ailleurs l’e-mailing rejoint le second sur de nombreux points. En revanche en concevant une campagne e-mailing, il faut savoir s’émanciper des dictâtes du print et profiter des opportunités qu’il ouvre.

Ce contenu a été publié dans E-Mailing. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>